AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Nina Dobrev) Attention, j'arrive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
ORIGINES : Hawaïno-canadiennes
AVATAR : Classified
CRÉDITS : est allée à l'école de la vie
MESSAGE : 79
A KELOWNA DEPUIS : 02/07/2015

MessageSujet: (Nina Dobrev) Attention, j'arrive   Ven 3 Juil - 8:59


Alexys Stevens

AGE : 28 ans
ORIENTATION S. : Hétéro
METIER : Masseuse
STATUT SOCIAL : Célibattante
ORIGINES : Canadienne / hawaienne
GROUPE : Here from the start

le caractère
Quelques mots pour décrire Alexys? Aventureuse, pour commencer. Les causes en sont diverses, c'est parfois par ennui, d'autres fois par orgueil... Et d'autres, c'est tout simplement de la pure et banale curiosité. Peu de choses l'impressionnent, lui font suffisamment peur pour qu'elle réfléchisse à deux fois avant de se lancer. La vérité, c'est qu'il y a peu de conséquences à ses actes qu'elle ne se sente de taille à gérer. Elle a foi en elle-même, sans être orgueilleuse à l''excès, ce qui est parfois assez paradoxal... En fait, elle sait que plaie d'argent n'est pas mortelle, et une plaie d'argent, c'est bien là tout ce qu'on peut lui faire... Forcément, elle est tellement secrète, tellement réservée, c'est tellement difficile d'entrer dans son périmètre de sécurité, de franchir les murs qu'elle a érigé entre son être et son paraître que beaucoup abandonnent avant même d'avoir fait la moitié du chemin... Elle le vit relativement bien cela dit, Alexys philosophe. Elle peut compter sur son pragmatisme et son optimisme inébranlable pour passer à l'aise au-dessus de la plupart des écueils. Elle sait, un peu comme Gloria Gaynor, qu'elle a beaucoup à offrir. Il suffit juste de trouver quelqu'un qui en vaille le coup.

Elle a le sourire, Alexys, l'âme apparemment légère. Elle aime jouer, flirter, tout en restant d'une relative sobriété. Sa pudeur la tient éloignée de la vulgarité. Elle joue les coquettes, disent les gens bien élevés, elle aguiche, ou allume pour les plus amers, les moins enclins à accepter que son corps lui appartient et qu'elle en fait ce qu'elle veut. Du courage, elle en a à revendre, de la volonté. Pétillante, elle l'est aussi. Pleine d'humour et d'autodérision, des plus spontanées. Elle croque la vie, elle chante la vie, et son rire est des plus communicatifs. Elle aime les gens et ça se sent. Quand beaucoup rabaissent sa profession au simple loisir, elle ne prend même pas la peine de répondre aux ignorants, ignorant du caractère presque sacré de l'intimité qui unit une masseuse à son patient. Ces gens là ignorent le tact qu'il faut et l'empathie dont il faut faire preuve pour se retrouver face à des gens complexés et les rassurer, les faire se détendre. Alors elle sourit aux narquois, presque hautaine dans sa démarche. Il n'est donc pas faux de dire qu'elle n'a besoin de personne, ou en tous cas, se donne du mal pour donner cette impression. Très indépendante, elle défend son célibat à coups de « je peux aller où je veux, quand je veux, je ne fais pas de concessions. » et autres du même bac, tout en ne convainquant absolument pas les personnes qui lui sont les plus proches, parce que, comme tout le monde, elle aime aussi s'allonger avec quelqu'un dans un fauteuil devant un film. Comme toutes les femmes, bien qu'elle le nie farouchement, Alexys a besoin d'attention, de se sentir spéciale, et, craignant qu'aucun homme n'ait le pouvoir de faire une telle chose sans se jouer d'elle, n'ayant eu confiance en aucun de ceux qui aient croisé sa route, elle saborde souvent ses relations de son propre chef, avant d'être déçue, avant de souffrir. Les relations amoureuses sont le seul terrain sur lequel s'exprime sa couardise. Elle ne veut pas prendre de risques, elle veut un preu chevalier en armure et son fier destrier, elle veut de la simplicité, elle veut être rassurée, elle veut être choisie, envers et contre-tout...

… mais étant aussi pessimiste à ses heures (rares), pessimisme qu'elle camoufle sous le pratique manteau du réalisme, elle se dit que ça n'existe pas (ou pas pour elle) et donc n'attend rien de personne, tout en attendant tout d'un illustre inconnu. Au fond, même si elle préférerait crever que de l'avouer parce que ce serait nier l'échec cuisant du mariage de ses parents ou même ses propres échecs, Alexys a su conserver l'âme romantique d'une adolescente...

S'il fallait la retenir en quelques mots, sachez que c'est une femme avec laquelle il est agréable de passer un moment, qui semble bien sous tous rapports et qu'on ne parvient pas à imaginer en état de détresse. A-t-il été précisé quelque part qu'elle a une sainte horreur de l'apitoiement?


lun peu plus sur toi
Hello, j'ai vu la pub de l'un des admins pour son scénar et me voilà ^^
Concernant mes attentes, je ne peux pas vraiment dire que j'en ai, je suis d'avantage en mode "advienne que pourra" donc ouverte à tout :)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
ORIGINES : Hawaïno-canadiennes
AVATAR : Classified
CRÉDITS : est allée à l'école de la vie
MESSAGE : 79
A KELOWNA DEPUIS : 02/07/2015

MessageSujet: Re: (Nina Dobrev) Attention, j'arrive   Ven 3 Juil - 9:00



What doesn't kill you makes you stronger?
Ouais, enfin... Il paraît...


 « Allez Alex, fais-moi une fleur, sois cool pour une fois... » Elle est allongée sur le dos, nue à l'exception d'une serviette d'un blanc immaculé recouvrant pudiquement son fessier, un peu trop rebondi pour être naturel. Au coin des lèvres d'Alexys, un petit sourire se hisse. Expertes, ses mains vont et viennent, descendent et remontent, exercent pressions et dépressions, drainent et masse le corps sculptural de sa désinvolte cliente. « A quoi ça t'avancerait ? Parle-moi de toi plutôt... » L'autre râle, sa langue claque contre son palais. « Je viens te voir deux fois par semaines depuis trois mois, tu crois pas avoir fait le tour de ma personnalité ? Franchement Lexie... » Le tour ? Certainement pas. Juliet est l'une des femmes les plus surprenantes avec lesquelles Alexys ait jamais discuté. Un avis sur tout, mais aucun préjugés. Riche comme crésus, mais débonnaire presque de façon obscène. Superficielle, assurément, mais uniquement pour sa propre personne. Il va sans dire qu'Alex l'adore. « Sans vouloir te flatter Ju', tu as une de ces personnalités dont je doute qu'on puisse faire le tour... » L'autre sourit, orgueilleuse. « Je sais... » Elle se permet même un petit rire satisfait, qui fait hocher la tête à la masseuse en signe de négation. « Mais c'est pas la question. Allez Lexie, raconte moi... Sinon je te promets que je te fais des infidélités ! » Là, c'est au tour de la masseuse de rigoler. « Nan, t'en feras rien. Tu m'aimes trop. » L'autre soupire. « Mouais bon, j'avoue... » Sans dire que la réflexion jette un froid, un ange passe, passage que les deux jeunes femmes mettent à profit pour regagner le couvert de leurs pensées... Bientôt quitté de nouveau par Juliet. « Blague à part... Je commence à te cerner tu sais, et je sens bien que des fois t'as besoin de parler. Ça me soulage moi, de venir te raconter comment la grognasse du duplex sous le mien est allée s'acheter les mêmes escarpins que moi. J'aimerai juste pouvoir me dire que c'est réciproque... » La manipulation par la culpabilité... Alexys grince des dents. Elle s'est promis de ne plus jamais se laisser avoir, mais... C'est Juliet. Et mine de rien, elle l'aime, cette cliente, cette amie, complètement délurée...

Après un nouveau soupir et avoir levé les yeux au plafond, c'est agacée contre son propre manque de poigne en l'instant qu'elle cède. « Parfait. Mais je ne m'étale pas, je vais droit au but. D'accord ? » Rassérénée, comme ayant reçu un coup de fouet, Juliet acquiesce. « Oui oui,vas-y, balance, j'écoute ! » Obligée de s'exécuter maintenant, la masseuse inspire un grand coup, rassemble son courage et ses mots, et se lance. « Je suis née ici en fait... » La cliente a l'air choqué. « Mais je croyais que... » Alexys hausse un sourcil et lui lance un regard insistant. « Je raconte ou pas ? » Ju' se tait, fait mine de fermer sa bouche à clé et de la jeter, laissant son amie (ou presque) reprendre. « Donc, je suis née ici. Mon père est canadien et ma mère hawaïenne. Ils se sont rencontrés pendant les vacances du pater' à Honolulu. Ambiance Woodstock, tu vois le genre. Elle est repartie avec lui, dans l'avion de retour. Ils se sont mariés un an plus tard et je suis arrivée pas longtemps après. Pendant quelques années, on a vécu dans le quartier Glenmore. Aussi loin que je me souvienne, mes parents se sont toujours disputés. Souvent pour des conneries en plus. Quand j'étais petite, je détestais ça alors j'allais chez mon amie, Darcy Mackenzie qu'elle s'appelait. » A la mention de sa plus vieille amie, les yeux d'Alexys se mettent à briller et sa bouche se fend d'un sourire tendre. « Je l'adorais... Je l'aimais plus que ce que je pensais être capable d'aimer. On faisait tout ensemble, n'importe quoi la plupart du temps, et pendant longtemps, la vie ne m'a semblé ne valoir le coup d'être vécue que parce qu'elle était là, avec moi. » Lexie se souvient d'un jour où la dispute entre ses parents avait été tellement violente, ils ignoraient la présence des fillettes, qu'Alexys s'était roulée en boule et mise à pleurer. Darcy était immédiatement venue l'enlacer et poser ses mains sur ses oreilles, tout en la berçant. Oui, à bien des égards, Darcy avait été plus qu'une amie. Elle avait été une part d'elle-même. Mais ça, Juliet n'a pas besoin de le savoir. « Ma mère a fini par partir quand j'avais douze ans, et je suis restée toute seule avec mon père. J'ai dû grandir très vite parce qu'il... Il a pas trop assuré, en tant que paternel. Il s'est mis à jouer de l'argent. Et comme il faisait n'importe quoi, j'estimais que moi aussi, j'avais le droit de faire n'importe quoi. Avec Darcy, on est passées du stade « gamines insupportables » à « adoleschiantes en pleine crise de rebellitude ». Te faire la liste exhaustive de toutes nos conneries, je ne pourrai pas, parce que je ne m'en souviens pas de la moitié... » notamment en raison de la quantité d'alcool ingérée lors de ces occasions... « Mais pour te la faire courte, à l'une de nos soirées, j'ai fait quelque chose que j'aurai pas dû, je suis allée vraiment trop loin et... Darcy n'a plus jamais voulu m'adresser la parole. Pour être honnête, je ne suis même pas certaine du pourquoi de la chose. » Maintenant qu'elle est lancée, autant continuer... « Darcy était rebelle, mais venait d'une famille sans histoires. Elle avait ses deux parents pour s'inquiéter pour elle, un grand frère pour la protéger contre vents et marées... Moi, ça m'arrivait de partir plusieurs jours sans que mon père ne s'en aperçoive. On vivait pas vraiment dans le même monde alors j'imagine que j'ai moins bien tourné qu'elle, et que ça a fini par lui faire peur d'avoir dans ses connaissances une épave comme je l'étais à seize ans. » Même si le vide laissé par Darcy est toujours douloureux, Alexys donne l'illusion de s'en être remise en haussant les épaules. « Quoiqu'il en soit, cet incident m'a obligée à me réveiller. C'est vraiment à ce moment là que j'ai grandi. J'ai rassemblé mes affaires et je suis partie. » Tandis qu'elle invite Juliet à se retourner sur la table de massage, la masseuse s'étonne que la bavarde jeune femme n'en profite pas pour caser un de ses commentaires acerbes. En réalité, elle l'écoute, et avec attention. C'est surprenant. Du coup, elle continue. « J'ai essayé de retrouver ma mère dans un premier temps, mais on ne peut pas dire qu'elle en avait grand chose à carrer. Alors j'ai décidé de voyager un peu. Je suis allée à New-York en autostop, j'ai descendu toute la côte est jusqu'en Floride. Je faisais serveuse et autres petits boulots. J'ai rencontré beaucoup de gens très sympa, vivoté un peu ici et là jusqu'à arriver en Californie. A ce moment là, je suis entrée dans une phase « bio, chakras et yoga », tu vois le délire ? » Le sourire aux lèvres, Alexys la voit qui hoche la tête en signe d'assentiment. « C'est à ce moment là que j'ai trouvé ce que je voulais faire. J'ai été initiée, puis formée à l'art des massages par une de mes « amies », un genre de gourou si tu veux... » La cliente se redresse, les yeux ronds, mais la masseuse l'apaise d'un geste de la main. « Elle était très compétente, mais elle poussait la réflexion beaucoup trop loin selon moi... Donc quand mon père m'a appelée pour me dire qu'il était malade, j'ai un peu saisi l'excuse pour revenir... Mais en vérité, j'étais prête à rentrer. » S'accordant une petite pause pour déglutir, elle recueille un peu d'huile dans le creux de ses mains, ignorant le regard curieux de Juliet posé sur elle, et se remet aussitôt à la tâche et à son histoire. « Je venais de rentrer donc, et d'apprendre le fin mot de l'histoire concernant la maladie de mon paternel (et non je ne te dirai pas laquelle est-ce, contente-toi de savoir qu'il commence à aller mieux), et donc j'étais très énervée quand, loi de Murphy oblige, je crève un pneu. » Le CLAC du facepalm de Juliet résonne tellement fort qu'Alexys en rigole. « Ouais je sais. Mais attends. Tu te souviens du frère de Darcy ? Je l'ai évoqué rapidement tout à l'heure ? » D'un coup, le regard de la cliente s'illumine. « Laisse-moi deviner, il est arrivé comme un preux chevalier et t'a enlevée dans sa décapotable sur fond de soleil couchant ? » Le tableau, certes très pittoresque... Arrache un nouvel éclat de rire à la masseuse. « ça aurait été... intéressant, mais non. Il travaillait au garage auquel je me suis rendue pour chercher de l'aide, je ne sais pas changer une roue, et oh, my... » Même si elle avait été déçue que sa supposition ait été à côté de la plaque, Juliet n'est pas rancunière, aussi se suspend-t-elle aux paroles d'Alexys avec avidité, le regard brillant de connivence. « Un canon ? » La masseuse hoche la tête en signe d'assentiment, les yeux pétillants et les joues rougies par l'embarras. « C'est mon premier béguin, en fait. Je ne sais pas si c'est ça qui me le fait voir plus... plus qu'il ne l'est ou si c'est réellement sa personnalité qui fait que... » L'air entendu, la cliente la coupe. « Sa personnalité, ben voyons... » La blonde éclate de rire à son tour. « Et quoi, qu'est-ce qu'il s'est passé ensuite ? » Les joues toujours un peu roses malgré son teint légèrement hâlé, Alexys reprend. « Et bien, il m'a donné un coup de main pour changer ma roue et il a été vraiment adorable. Je ne sais pas si ça s'est vu que j'étais un peu ric/rac, mais il m'a fait un prix d'ami et tout... J'ai beaucoup apprécié. » La cliente hoche la tête à nouveau. « C'est compréhensible. Et tu l'as revu depuis ? » Lexie fait « oui » de la tête. « Il m'a invitée chez lui... » Juliet est toute ouïe. « … pour rencontrer son fils de trois ans. » Et elle bug. « ...Wut ? » Alexys soupire. « La maman s'est tirée, il l'élève seul. » La cliente ne commente pas. Elle se contente de dévisager son amie avec intensité. « Comment tu te positionnes par rapport à ça ? » Pertinente question... Question à laquelle elle n'est pas certaine de vouloir répondre dans l'immédiat. Aussi élude-t-elle avec un sourire et un haussement d'épaules désinvolte. « Je ne sais pas, je n'y ai jamais trop réfléchi, et après tout, on ne sort pas ensemble alors... » Souhaitant couper court à l'entretien, puisque sentant les questions indiscrètes se mettre à dégringoler plus dru qu'une pluie d'été, Alexys recouvre pudiquement le corps dénudé de son amie et amorce son départ. « Voilà. Je te laisse te rhabiller et on se retrouve de l'autre côté, comme d'habitude. » Il va sans dire qu'elle ne lui laisse pas le temps de refuser, et l'abandonne, lâchement. Elle en a déjà bien assez dit à son goût...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
ORIGINES : australo-américaine
LOVE LIFE : Un certain Raleigh, son colocataire qui lui a sauvé la vie il y a quelques années maintenant. Elle ne serait rien sans lui mais ses sentiments ne semblent pas partagés.
AVATAR : eliza taylor
CRÉDITS : uc
MESSAGE : 83
A KELOWNA DEPUIS : 28/06/2015

MessageSujet: Re: (Nina Dobrev) Attention, j'arrive   Ven 3 Juil - 9:51

Bienvenue parmi nous et bon courage pour la suite de ta fiche
Ton personnage a l'air d'être très intéressant, j'ai hâte d'en découvrir plus
Si tu as la moindre question n'hésite pas à contacter l'un des membres du staff ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
ORIGINES : Américanocanadien
AVATAR : Il sait pas ce que c'est.
CRÉDITS : Livreur de pizza, ex militaire
MESSAGE : 129
A KELOWNA DEPUIS : 16/06/2015

MessageSujet: Re: (Nina Dobrev) Attention, j'arrive   Ven 3 Juil - 10:30

Bienvenue ^^

_________________

what are you making me feel. bitch

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
ORIGINES : Hawaïno-canadiennes
AVATAR : Classified
CRÉDITS : est allée à l'école de la vie
MESSAGE : 79
A KELOWNA DEPUIS : 02/07/2015

MessageSujet: Re: (Nina Dobrev) Attention, j'arrive   Ven 3 Juil - 11:23

Merci à vous deux

_________________
Unbowed, Unbent, Unbroken
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FONDA' MONSTRUEUSE MAIS ADORABLE
avatar
ORIGINES : Canadien et écossais de bien loin
LOVE LIFE : C'est assez compliqué.
AVATAR : Charlie Hunnam
CRÉDITS : Snatch
MESSAGE : 261
A KELOWNA DEPUIS : 16/06/2015

MessageSujet: Re: (Nina Dobrev) Attention, j'arrive   Ven 3 Juil - 17:33

Bienvenue officiellement, je suis heureuse de voir que tu aies décidé de rester finalement.

Si tu as la moindre question comme Charlie a dit, n'hésite pas nous sommes à ta disposition.

Bonne chance pour ta fiche et bonne rédaction!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FONDA' MONSTRUEUSE MAIS ADORABLE
avatar
ORIGINES : Canadien et écossais de bien loin
LOVE LIFE : C'est assez compliqué.
AVATAR : Charlie Hunnam
CRÉDITS : Snatch
MESSAGE : 261
A KELOWNA DEPUIS : 16/06/2015

MessageSujet: Re: (Nina Dobrev) Attention, j'arrive   Lun 6 Juil - 1:32


félicitations, tu es validé

Alors là, je peux pas refuser. Ta fiche est tout simplement parfaite premièrement, et pour décider d'attendre quand même de voir si le scénario sera libéré pour pouvoir le tenter, c'est plus que de la motivation. Tu as parfaitement cerné le personnage et j'ai vraiment hâte de RP avec toi.

Tu as fini ta fiche et tu as bien tout rempli. A présent merci d'aller te recenser dans LE BOTTIN, les METIERS, les COMPTES et si tu ne veux pas crécher dans la rue, nous te conseillons également d'aller recenser ton LOGEMENT.
Si tu veux des amis, poste ta FICHE DE LIENS et si tu le désires, un SCENARIO. Une fois ceci fait, poste ton sujet EVOLUTION ainsi que ta FICHE RP. N'oublie pas que ton groupe ne sera pas mis si tu n'as pas ENTIÈREMENT rempli ton profil. Pas sur de t'intégrer ? Suis ces CONSEILS. N'oublie pas de VOTER pour amener d'autres copains !

Bon jeu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
ORIGINES : Hawaïno-canadiennes
AVATAR : Classified
CRÉDITS : est allée à l'école de la vie
MESSAGE : 79
A KELOWNA DEPUIS : 02/07/2015

MessageSujet: Re: (Nina Dobrev) Attention, j'arrive   Lun 6 Juil - 1:34

Je suis contente que la fiche te plaise ^^
Et 'faut savoir être persévérant, en l'occurrence, j'ai bien fait :lol:

Merci beaucoup Chef, et on commence à jouer quand tu veux ;)

_________________
Unbowed, Unbent, Unbroken
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (Nina Dobrev) Attention, j'arrive   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Nina Dobrev) Attention, j'arrive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Felicie ____ Ft Nina Dobrev [ En Construction]
» Nina dobrev
» (F/réservé) NINA DOBREV
» New Jersey - 3, 4 & 5 septembre 2016 || Nina Dobrev
» ATTENTION CA ARRIVE TRES SOUVENT AVEC LES FORTES CHALEURS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four Seasons Playground :: creating history :: IDENTIFICATION PLEASE :: FICHES VALIDÉES-