AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aléna ~ If you're not okay, I'm not.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
ORIGINES : Américaines
AVATAR : Célibataire
CRÉDITS : Médecine
MESSAGE : 29
A KELOWNA DEPUIS : 05/07/2015

MessageSujet: Aléna ~ If you're not okay, I'm not.   Mer 8 Juil - 15:50




If you're not okay
I'm not.





Le travail. C'était ce qui gardait Athéna éveillée. Elle était en train de terminer une garde de vingt-quatre heures à l'hôpital et la jeune femme ne savait plus très bien combien de temps il lui restait avant de pouvoir prendre congés. La belle brune ne savait pas non plus si elle allait tenir jusqu'à la fin de son service. Depuis sa perte de connaissance le soir où elle s'était trouvée dans ce bar, plus personne ne la regardait de la même manière. C'était terminé. Elle était passé de la petite interne débrouillarde à la petite créature fragile qui se fait droguer. Dans un léger soupir, elle arpentait les couloirs de l'hôpital sans vraiment avoir de but précis. Elle avait finit de vérifier les chambres de ses patients et elle ne savait plus vraiment quoi faire à part attendre. Elle descendit alors à la cafétéria et se prit un café.

« Encore un peu de pipi de chat et après, on pourra rentrer dormir un peu.. »

Avait-elle murmuré légèrement en haussant les épaules, buvant dans son gobelet où le serveur avait écrit son prénom dessus. En arrivant dans le hall d'entrée de l'hôpital, là où se trouvait l'accueil, elle entendit son biper sonner et elle lâcha rapidement son café dans une poubelle non loin de là avant de courir vers les blocs opératoires. Elle allait devoir opérer sur une embolie pulmonaire. Le côté humain, Athéna s'en occupait tous les jours, mais là, elle n'avait pas dormit depuis plus de vingt-quatre heures et son patient était endormit. Arrivée au bloc opératoire, elle commença l'intervention d'urgence sans attendre son supérieur. Elle n'avait pas le temps.

Trois heures plus tard, son supérieur prit la relève et fit sortir Athéna qui avait assuré à la première partie de l'intervention chirurgicale. L'enfant était hors de danger et elle pouvait être tranquille. En arrivant dans les vestiaires, la jeune femme fut prise d'un mal de tête étrange, ou plutôt non, pas étrange du tout, elle était fatiguée, c'était donc normal qu'elle ne se sente pas au top de sa forme. Rapidement, elle s'assit sur l'un des bancs, laissant passer un peu de temps avant de se changer et de partir de l'hôpital.

Il devait être huit heure du matin et la jeune femme arriva plutôt rapidement à son appartement, dans lequel elle vivait aussi avec sa meilleure amie, Alexandra. Elle arrivait juste à temps pour préparer le petit déjeuner et réveiller sa meilleure amie. Du moins, c'était ce qu'elle pensait. Rapidement, elle entra dans l'appartement sans rien dire, sans faire de bruit et déposa ses affaires dans sa chambre avant d'aller dans la cuisine. Alexandra était déjà assise, là, et elle ne semblait pas aller bien. La fatigue rendait Athéna nerveuse mais elle n'allait pas s'énerver ou pousser sa meilleure amie à lui parler. Doucement, elle se glissa derrière elle et posa ses mains avec douceur sur ses épaules, sans appuyer ni lui faire mal, juste pour lui montrer qu'elle était là.

Sans un mot, elle se retira lentement et déposa un baiser sur le front de la blonde vénitienne, comme elle a l'habitude de le faire à chaque fois qu'elle rentre de l'hôpital et puis lui adressa un léger sourire avant de sortir des œufs du frigidaire et de la farine ainsi que du sucre en poudre des placards, comme à son habitude. Rapidement, elle commença à faire une mixture qui n'était autre que de la pâte à pancakes et puis y versa un peu de lait avant de sortir une poêle et de les faire chauffer. Puis, elle servit une assiette à sa meilleure amie.

« Tu as bien dormi ? Mange un peu, je ne te laisse pas partir au travail le ventre vide, compris ? »

Avait-elle dit dans un sourire, essayant de détendre l'atmosphère alors qu'elle voyait bien que sa meilleure amie n'allait pas bien. Mais elle ne voulait pas la pousser, Alexandra allait devoir lui dire d'elle même et non à cause d'une question.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
ORIGINES : Canadienne
AVATAR : Mon ancien meilleur ami
CRÉDITS : Esthéticienne
MESSAGE : 48
A KELOWNA DEPUIS : 01/07/2015

MessageSujet: Re: Aléna ~ If you're not okay, I'm not.   Mer 8 Juil - 18:27


Tu ignores le vide devant toi, les vertiges et la peur tu connais pas... Seule au milieu des loups, tu t'enfonces au bord des précipices. Dans la cité perdue, au travers de la nuit, toi tu vas bien. En travers la douleur et la mélancolie, tout ira bien. Alexandra & Athéna

If you're not okay, I'm not.

Je n'avais pas dormi de la nuit, je n'avais pas réussi parce que je réalisai tout ce que j'allais devoir faire. Des chimios prendre beaucoup de médicaments et l'annoncer à tous mes proches je l'avais déjà annoncé à Kildan et je ne lavais toujours pas dis à Athéna elle travaillait ce jour-là et je savais qu'elle rentrerait vers seulement 8 heures du matin et comme il était 4 heures et que j'étais incapable de m'endormir je sortis du lit et j'allai lire un livre sur le canapé du salon. J'espère ne pas devenir insomniaque parce que c'est assez emmerdant de l'être, je me préparai un thé à la verveine puis je pris le livre Endgame et je le débutai. J'avais entendu parler de ce livre par beaucoup de personnes sur internet puis si on réussit à résoudre l'énigme cachée dans le livre nous pouvons avoir la chance de gagner 500 millions ou milliers de dollars je ne sais plus exactement c'est déjà beaucoup puis je pourrais partir faire un beau voyage avant de mourir. Mais je suis nul pour résoudre les énigmes alors je sais très bien que je ne gagnerais rien au niveau de l'argent.

Ce livre était intéressant et en à peine 2 heures j'avais lu le quart du livre l'histoire était plutôt pas mal et j'avais déjà bu 3 verres de thé et entre-temps j'avais faits une pause et chercher sur le net s'il était possible de tomber enceinte quand nous avons un cancer tous les trucs du genre sachant que j'ai toujours voulu avoir un enfant, fonder une famille. Deux heures plus tard Athéna arriva alors que j'étais assise dans la cuisine elle remarqua que quelque chose n'aillait pas je pouvais le voir à la tête qu'elle avait mais ce qui était bien avec c'est le fait qu'elle ne vous force pas à raconter pourquoi vous n'allez pas bien ou pourquoi vous n'avez pas dormit de la nuit. Je ne lui l'avais pas dit mais j'avais d'énormes cernes sous les yeux. « Je veux bien un pancake mais je ne sais pas si je vais le manger... » J'attendis qu'elle s'assît à coté de moi pour lui dire que nous devions parler ou plutôt que je devais lui parler. « J'ai un truc à te dire Athéna... Mais on en parlera quand tu te seras reposé et quand je serai rentrer du travail... » Comment elle aller réagir... J'espère qu'elle n'allait pas se mettre à pleurer... Pitié si elle pleure je vais recommencer à pleurer pendant toute ma journée de travail. Je ne vais jamais arrêter...

(c) crackle bones


_________________
    Be happy
    « When you love someone, it's not for a second or a minute. It's forever. »©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
ORIGINES : Américaines
AVATAR : Célibataire
CRÉDITS : Médecine
MESSAGE : 29
A KELOWNA DEPUIS : 05/07/2015

MessageSujet: Re: Aléna ~ If you're not okay, I'm not.   Mer 8 Juil - 20:04




If you're not okay
I'm not.





La jeune adulte ne savait pas tellement s'y prendre en réalité avec les problèmes des autres. Elle ne savait pas donner des conseils. En partit parce qu'elle ne savait jamais comment elle même pouvait réagir face à un soucis. Elle avait, autrefois, réagit face à un problème avec beaucoup d'immaturité. Un ou deux comprimés et elle n'avait plus aucun soucis. Athéna avait tout laissé dans la drogue. Elle avait tout donné aussi. Son innocence, et pas uniquement sexuellement, sa naïveté, bien que maintenant qu'elle n'est plus une droguée notoire, elle est redevenue assez naïve, ce qui est, pour elle un peu décevant. Une rancune amer envers elle même la hantait car elle savait qu'en sautant le pas de la première fois avec la drogue, elle n'allait plus s'en sortir. Heureusement, un jour, elle décida de tout arrêter. D'une seconde à l'autre, la décision avait été prise. Mais ce soir là, dans ce bar, elle ne s'était jamais sentit aussi « libérée » même si elle était à moitié consciente seulement. C'était ce que la drogue lui procurait. La liberté, le bien être, le sentiment qu'il ne faut plus s'inquiéter de rien. Dans un léger soupir, elle servit un pancake à la blonde vénitienne avant de venir s'installer près d'elle. Alexandra n'allait pas bien et Athéna pouvait le sentir, son regard, ses yeux gonflés par la fatigue, le visage triste et morne.

Doucement, elle tendit l'oreille alors que sa meilleure amie lui adressait la parole. Elle avait quelque chose à lui dire mais elle le lui dira quand elle se sera reposé et quand la blonde vénitienne sera rentrée du travail. Non, Athéna n'allait pas laisser passer ça. Sa meilleure amie était dans un état pitoyable et elle allait au travail ? C'était une blague ?! Dans un léger soupir, elle se braqua et se leva alors qu'elle même n'avait pas touché à son pancake.

« Il est hors de question que tu ailles travailler dans cet état. Je ne te laisserais pas sortir tant que tu n'aurais pas dormi un minimum de cinq heures. C'est dangereux pour ta santé de ne pas dormir, et je ne veux pas que tu fasses un malaise en plein travail ou pire, en pleine rue. Tu ne vas pas travailler aujourd'hui, ça, c'est moi qui te le dit, qui te l'affirme même. »

Elle avait parlé de manière autoritaire alors qu'elle lui prenait juste avec douceur la main, comme pour lui montrer que ce n'était pas de la méchanceté ou de l'énervement, c'était tout simplement de l'inquiétude, ne la laissant même pas riposter. Alors, en baissant les yeux, elle souffla légèrement avant de reprendre la parole.

« Tu veux me parler de quelque chose, commençons par là, tu es fatiguée, j'aimerais savoir pourquoi... Et ne repousse pas le moment où tu vas me le dire, je te connais trop bien Alexandra, tu finiras par me le dire, autant que ce soit maintenant... Que je puisse faire un gros câlin à ma meilleure amie... »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Aléna ~ If you're not okay, I'm not.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aléna ~ If you're not okay, I'm not.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four Seasons Playground :: welcome to the city :: DOWNTOWN :: HOUSING :: #136 - ALEXANDRA JOHNSON & ATHÉNA CARTER-